Chaudière gaz

Choisir une nouvelle chaudière gaz est souvent une étape complexe. Pourtant, seules quelques connaissances basiques sont nécessaires pour cerner l’ensemble des offres proposées. Quels sont les différents types d’équipements disponibles ? Pourquoi se fier à certaines caractéristiques cruciales ? Cet article complet répondra à ces questions.

Lire la suite

Chaudière gaz - Nos produits

par page
200 produits correspondent à votre sélection.
200 produits correspondent à votre sélection.

Installer une chaudière gaz

Le fonctionnement

La chaudière gaz jouit d’un aspect économique depuis plusieurs décennies (en comparaison avec d’autres énergies telles que le fioul ou l’électricité). De nos jours, l’avancée technologique permet de s’équiper de modèles toujours plus performants et variés. Fonctionnant grâce à un principe de combustion, des brûleurs, situés dans un corps de chauffe, garantissent la montée en température de l’eau. Celle-ci suivra ensuite le circuit du réseau de chauffage central. Voici les deux combustibles compatibles avec cette solution :

  • le gaz de ville (naturel)
  • le gaz GPL (propane) fourni depuis une citerne

L’objectif principal d’une telle installation est de chauffer l’habitat de manière constante. Toutefois, la possibilité de produire de l’eau chaude sanitaire (ou ECS) offre un argument supplémentaire séduisant. Dans ce contexte, il sera question d’une chaudière dite mixte ou double service.

Que vous soyez équipé de radiateurs ou d’un plancher chauffant, le système à énergie fossile s’adaptera parfaitement à ces deux diffuseurs.

Choisir une configuration

Suivant les performances recherchées, l’installation pourra se réaliser depuis deux configurations :

  • Un équipement au sol (hautes capacités)
  • Un équipement mural (capacités plus modestes)

Les différents systèmes de chauffage

La chaudière gaz à condensation

L’eau d’une chaudière gaz à condensation atteint une température variable entre 40 °C et 60 °C. L’origine de cette appellation se situe dans son fonctionnement : l’énergie de la combustion des fumées est prélevée et réutilisée. Plus chère à l’achat, elle permet d’économiser près de 30 % de dépenses énergétiques par rapport à une installation classique. Trois caractéristiques propres sont relevées :

  • Le rendement est estimé à 105 %,
  • L’air comburant est puisé depuis l’extérieur,
  • Une sortie ventouse évacue les fumées et n’impose pas de conduits (d’aération et de cheminée).

Cette solution écologique est recommandée aux foyers souhaitant amortir l’investissement après quelques années.

La chaudière gaz à basse température

Dans le cas d’un modèle à basse température (ou standard), la température de l’eau peut atteindre les 80 °C. Proposés à des tarifs plus accessibles qu’un équipement à condensation, ces solutions restent cependant énergivores. Dans ce contexte, un matériel inadapté engendre souvent de lourdes dépenses.

  • Le rendement avoisine les 90 %,
  • L’air comburant est puisé dans la pièce où l’équipement est installé (une ventilation est donc nécessaire),
  • Deux conduits (cheminée et aération) sont indispensables.

Certaines installations standards disposaient également d’un système de ventouse. Néanmoins, celles-ci ne sont plus autorisées à la vente depuis 2017.

Le type d’accumulation pour une chaudière mixte

Dans le cas d’une chaudière gaz mixte, trois moyens seront proposés :

  • Le système « par accumulation », semblable cumulus électrique, permet de stocker l’eau chaude en fonction d’un volume défini en litres (comptez près de 50 l par personne),
  • Le système « par micro-accumulation », quant à lui, ne conserve que 3 à 5 litres (suivant le modèle) afin d’assurer une température immédiatement satisfaisante,
  • Enfin, le système « instantané » sera conseillé aux foyers ayant de faibles besoins en eau chauffée.


En toute logique, le volume de l’installation sera proportionnel au système souhaité. En contrepartie de son confort d’utilisation, une chaudière par accumulation nécessitera un espace adapté par rapport au volume du ballon interne.

Des caractéristiques et critères à prendre en compte

D’autres caractéristiques sont primordiales à savoir pour faciliter votre choix de chaudière gaz. 

Dans la majorité des situations, une occupation standard du logement sera prise en référence depuis ces éléments :

  • Une présence journalière de 16 heures en semaine (et 12 heures le samedi ou dimanche),
  • Une absence de 3 semaines par année (comprenant les périodes de chauffe et les congés annuels des occupants),
  • Une moyenne de 19 °C en journée et 17 °C la nuit.

Le lieu de l’installation, un critère majeur

En toute logique, une chaudière doit être adaptée au lieu d’installation. Voici quelques informations relatives à ce sujet :

  • La superficie minimale de la pièce doit être égale ou supérieure à 8 m3,
  • Un équipement mural ne peut être fixé sur une cloison légère,
  • Un modèle à basse température sera préconisé s’il s’agit d’un appartement -La distance entre le système de chauffage, la cuisine et la salle de bain impactera le confort d’utilisation (délai pour obtenir la température de l’eau souhaitée).

En respectant ces éléments, il est tout à fait possible d’installer votre équipement dans une cuisine, une buanderie, une cave ou encore grenier. Néanmoins, son poids deviendra ici un facteur décisif.

Si vous désirez profiter d’un espace utilisable dans votre salle de bain, la sortie « ventouse » d’un système de chauffage répondra à vos attentes. Cette caractéristique propre aux chaudières à condensation est souvent un argument important pour de nombreux foyers. Cependant, une vérification de l’axe de cette sortie doit être réalisée avant de procéder à l’installation.

Calculer la puissance d’une chaudière

En s’appuyant sur certaines caractéristiques, il est possible de calculer la puissance d’une chaudière gaz. Voici ces facteurs :

  • Le coefficient de consommation d’énergie, lié à l’isolation du logement, est compris entre 1,6 et 2,
  • Le volume de l’habitat (multipliez la hauteur sous plafond avec la surface),
  • L’indice de température extérieure (ITE), désigné en fonction de la géolocalisation et de l’altitude,
  • L’indice de déperdition d’énergie (généralement estimé à 1,3).

Pour déterminer la puissance nécessaire de votre chaudière, rendez-vous directement sur notre calculateur en ligne. Simple et pratique, il vous fournira une réponse adaptée à vos besoins.

Les questions fréquentes sur la chaudière gaz

Je remplace ma vieille chaudière gaz par une version à condensation faut-il changer les raccords d’eau et gaz ?

Changer de chaudière implique généralement une modification des raccordements hydrauliques et de gaz. Cependant, afin d’avoir le moins de modifications possibles, les fabricants proposent des kits de transformation permettant de récupérer directement vos tubulures avec les mêmes entraxes, il vous est ainsi possible par exemple de passer d’une ancienne chaudière Elm Leblanc à une nouvelle Saunier Duval sans avoir à modifier votre installation.

Je fais des travaux de rénovation, y a-t-il un crédit d’impôt si je change ma chaudière moi-même ?

Intervenir soi-même sur le remplacement de sa chaudière gaz permet une économie non négligeable sur la main d’œuvre ainsi que sur le coût d’acquisition de votre matériel grâce à des remises pouvant aller jusqu’à 60 %. Cependant, installer sa chaudière soi-même ne permet pas l’obtention du crédit d’impôt qui pour en bénéficier nécessite de passer par un installateur dit RGE ayant le label Reconnu Garant de l’Environnement. En fonction de vos capacités à effectuer ses travaux vous-même, la perte du crédit d’impôt peut être fortement absorbée par les fortes remises et offres promotionnelles.

Faut-il installer un thermostat avec la chaudière ?

Bien qu’il ne soit pas obligatoire, l’installation d’un thermostat est conseillé. C’est lui qui sera en charge d’indiquer à votre appareil les plages de fonctionnement que vous aurez paramétré au préalable en fonction de vos présences et températures que vous souhaitez. De plus, il apporte un confort supplémentaire lorsqu’il est sans fil afin de pouvoir adapter la température en fonction de votre position et il permet l’utilisation de modes Eco et vacances afin de faire plus d’économies.

Combien de radiateurs peut chauffer une chaudière gaz ?

En fonction de sa puissance et de son rendement, une chaudière gaz peut chauffer un nombre important de radiateurs. Cependant il n’est pas possible de le déterminer directement en nombre car la quantité dépend de la puissance par radiateur. En effet, il existe des radiateurs de 500, 1 000 voir 2000 Watts. Nous vous conseillons donc de nous contacter avec votre volume de chauffe ou d’utiliser directement notre outil en ligne afin de déterminer le modèle de chaudière adapté à votre besoin.

En conclusion

Le choix d’une chaudière gaz sera réalisé en fonction du budget