Tout savoir sur le granulé

Très populaire auprès des Français, le granulé est une solution séduisante pour chauffer un habitat disposant d’un équipement adapté. Comment définir ce combustible ? Où s’approvisionner et quelles économies peuvent être réalisées grâce aux pellets de bois ? Cet article répondra à ces questions fréquentes.

Qu'est-ce que le granulés ?

Brève définition

Également appelés pellets de bois, les granulés sont des combustibles entièrement naturels. Ces éléments sont présentés sous forme cylindrique (leur taille avoisine généralement les 10 mm).
Évidemment, un procédé industriel est nécessaire pour assurer la préparation de ces produits. Constitué de sciures de bois (sans aucun ajout de colle ou autre traitement chimique), ce combustible écologique est affiné, séché et compressé. La lignine (biomolécule présente dans le bois) permet aux pellets de préserver le compactage afin de faciliter le stockage ou l’utilisation des granulés.

Moins de cendres pour plus d’autonomie

Choisir les pellets de bois permet de réaliser des économies d’énergie tout en profitant d’avantages conséquents. Le taux de cendres (inférieur à 1 %) simplifie l’utilisation (insertion du combustible, entretien de l’appareil…). De même, la manipulation des produits parfaitement compactés lors de transport, par exemple, n’évoquera aucun dépôt de poussière.
Lors de la combustion, l’autonomie de votre équipement est un autre atout non-négligeable. Suivant le poêle utilisé, l’habitat pourra profiter d’une chaleur constante et maîtrisée pendant de nombreuses heures).

Comment s'approvisionner en granulés de bois ?

Où acheter vos pellets ?

L’approvisionnement en granulés de bois doit être réalisé depuis un fournisseur spécialisé. Ces revendeurs locaux peuvent être localisés via une simple recherche sur le web. Les tarifs appliqués par ces professionnels dépendront de plusieurs facteurs. Le nombre de fournisseurs actifs dans votre région, par exemple, peut impacter considérablement le prix par kg.
Par ailleurs, la disponibilité des produits est parfois un « élément clé » directement lié à vos futures dépenses. Pour minimiser les tarifs, il est primordial d’anticiper l’arrivée des saisons hivernales en vous équipant dès que possible.

Vérifier la qualité des combustibles

Avant de finaliser votre achat de combustibles, il est nécessaire de vérifier la qualité de vos produits. Pour cela, plusieurs normes permettront de définir le pouvoir calorifique ainsi que le taux de cendres :

  • NF, désignation française pour une haute performance,
  • EN Plus A1, norme européenne assurant une très bonne qualité,
  • Din Plus, référence allemande reconnue à travers le monde.

D’autres informations complémentaires peuvent être parfois affichées :

  • Taux d’humidité inférieur à 10 %,
  • PCI (pouvoir calorifique) inférieur à 4,7 kWh,
  • Taux de cendres minimal,
  • 100 % résineux,
  • Forêts gérées durablement (facteur écologique essentiel).

De nos jours, la majorité des sacs ou bacs de pellets commercialisés en France affichent l’une de ces normes. Cependant, d’autres produits vendus à moindres coûts dans certaines boutiques d’outillages ne respectent pas ces désignations devenues obligatoires.

Quelles économies peut-on faire avec le pellet ?

Le pellet doit sa réputation à de nombreux avantages. Parmi ces atouts, le facteur économique est souvent le plus populaire. Vous recherchez un chauffage pas cher ? Les arguments suivants risquent de vous étonner.

Le prix du bois

Face à une croissance constante des prix pratiqués par les fournisseurs pour votre chauffage, le bois reste la solution la plus économique. Un comparatif pour 100 kWh (établi en 2018) peut rapidement mettre en évidence cette information :

  • 5,59 € pour le bois,
  • 6,49 € pour le gaz naturel,
  • 8,81 € pour le fioul,
  • 13,98 € pour le propane,
  • 17,93 € pour l’électricité.

L’État français propose également aux foyers un crédit d’impôt de 30 % en cas d’installation d’un poêle à granulés de bois.

Un rendement thermique optimal

Les pellets profitent d’un rendement thermique très séduisant. Compris entre 70 % et 90 % (en fonction de l’appareil utilisé), cette statistique évoque inévitablement des économies supplémentaires. En effet, comparés aux bûches « traditionnelles », les granulés ne contiennent que peu d’humidité (entre 10 % et 20 %). Cette caractéristique permet d’optimiser l’intensité calorifique du combustible (soit 5 kWh par kg).

Avec quels appareils peut-on utiliser le pellet de bois ?

Les poêles à granulés

Les poêles à granulés sont très populaires auprès des foyers français. Avec une installation simplifiée et des tarifs très accessibles, ces équipements modernes assurent une chauffe optimale de l’habitat.

Les poêles mixtes

Les poêles mixtes sont capables de brûler les pellets, mais également les bûches (bois brut ou compressé). En contrepartie, le coût de ce type d’installation est plus élevé. 

Le poêle « poly-combustible »

Une nouvelle fois, le poêle « poly-combustible » se distingue en fonction de type de produits pouvant être consumé. En excluant les bûches, cet appareil peut ainsi brûler l’ensemble des combustibles constitués de bois.

Les chaudières à granulés

Raccordée au chauffage central de l’habitat, une chaudière à granulés permet de fonctionner sans une manipulation de votre part. Pour cela, les pellets peuvent être stockés dans un silo.

L’insert à granulés

L’insert à granulés peut être encastré afin de « remplacer » une cheminée existante. Le conduit permet ainsi d’évacuer les faibles rejets provoqués lors de la combustion.

Pour conclure

Le granulé de bois est une solution efficace et très économique pour chauffer votre habitat. La température constante et l’autonomie des installations sont également de véritables atouts. Les normes renseignées sur l’emballage définiront la qualité des pellets.


Chaudières Bois Granulés

Poeles à bois

Chaudières Bois