Comment faire des économies avec le chauffage au bois / granulés ?

Peut-on économiser en optant pour le chauffage au bois ? Ce système de chauffage peut permettre d’effectuer des économies substantielles, à condition de préconiser le bon combustible (bois / granulés) offrant le meilleur rendement et bien entretenir son système de chauffage. Voici des conseils pour réduire sa facture de consommation énergétique en ayant recours au bois de chauffage.

En chauffage d'appoint ou principal ?

Avant de décider quel dispositif de chauffage installer chez soi, il importe d’en déterminer l’usage. Cela servira-t-il de chauffage central, ou envisagez-vous plutôt d’utiliser du bois comme chauffage d’appoint ?

Chauffage central

Il est possible de chauffer un logement entier avec le bois. Toutefois, cela requiert une installation efficace. Le tout doit être relié au chauffage central.

Dans ce scénario, le meilleur dispositif consiste en une chaudière bois/granulés automatique ou manuelle. Ce type de chaudière peut fonctionner avec des combustibles de diverses formes, comme des bûches, ou encore des plaquettes ou granulés. Avec ce type de chaudière, vous obtiendrez le confort requis pour traverser une saison hivernale sans encombre.

Malgré le fait qu'elle requiert un peu plus de frais à l'installation, la chaudière bois ou chaudière pellets figure parmi les systèmes les plus rentables sur le long terme.

Chauffage d’appoint

Cependant, si vous envisagez le bois de chauffage en complément d’un système principal, la solution idéale consiste à installer un foyer fermé ou un insert relié à une cheminée. Le poêle à pellets figure parmi les solutions populaires de chauffage d’appoint au bois. Les fabricants ont développé ces dernières années une gamme étendue de modèles de plus en plus design et modernes.

Un des atouts de ce type de solution est qu’il n’y a pas de travaux d’envergure (comme pour la chaudière). L’insert consiste en une excellente option, d’autant plus que si vous possédez déjà une cheminée, cela constituera en soi une économie.

Le poêle à bois ne parvient généralement pas à chauffer un logement entier, par ailleurs il a l’avantage d’être le système économique par excellence. En complément d’autres sources d’énergie, le poêle à bois ajoute du confort. L’investissement minime offre déjà des opportunités de réaliser des économies. Pour obtenir un rendement supérieur, optez pour un poêle à granulés (comparativement à un poêle à bûches).

Un incitatif en faveur de poêles à pellets ou à granulés est qu’ils permettent de bénéficier de subventions et d’aides gouvernementales, sous certaines conditions. Cela fait en sorte de réaliser des économies au moment de l’investissement de départ.

De combien d’économies s’agit-il ?

L’économie réalisée avec le bois de chauffage dépend de plusieurs facteurs, comme la qualité du bois, son taux d’humidité, le système de chauffage et la qualité de l’entretien. Il est généralement estimé que le bois de chauffage confère des économies sur la facture d’énergie de l’ordre d’environ 20 %.

Parmi les diverses sources d’énergie, le bois est la moins coûteuse. Le prix dépend de la nature des matériaux, de leur qualité, de même que de la région d’habitation. Les bois plus compacts se consument plus lentement mais sont plus coûteux. Le traitement effectué influe également sur le coût. Par exemple, le bois en granulés coûtent plus cher que des bûches. Par ailleurs, plus le bois est sec, plus son prix augmente.

Pour en savoir plus à propos des économies possibles et comment estimer sa consommation, consultez notre outil en ligne.

Bien dimensionner sa chaudière

Alors que la plupart des personnes pensent qu’une chaudière à granulés surpuissante confère d’avantage de chauffage, cela n’est pas la meilleure idée. Dans le cas de travaux d’amélioration thermique, il est recommandé de prévoir ses besoins avec précision.

Les critères à prendre en compte

Disposition et taille du logement : Une grande superficie de sol de même qu’un volume considérable requièrent nécessairement d’avantage de puissance. L’orientation du logement a aussi une incidence sur l’apport de chaleur naturelle (conféré par l’ensoleillement).

L'isolation : Une bonne isolation thermique (du dispositif de chauffage, et de l'ensemble du bâtiment) implique un dimensionnement de système de chauffage moins important.

Afin de déterminer la bonne dimension de chaudière à granulés ou poêle à bois, demandez à un spécialiste de vous conseiller. Référez-vous à notre simulateur en ligne pour calculer la puissance de votre chaudière.

Avoir une bonne isolation

Une maison pleine de courants d’air engendre des déperditions de chaleur considérables. Il faut chauffer d’avantage pour ne pas ressentir le froid. Une mauvaise isolation résulte donc de plus de bûches ou pellets consommés.

Au niveau des conduits du système de chauffage, une bonne isolation permet d’éviter un risque de déperdition de chaleur de même que de refoulement d’air de combustion.

Faites appel à un spécialiste pour vérifier l'état de l'isolation de l'ensemble du bâtiment et mettre fin aux fuites d'air. Un entrepreneur inspecte soigneusement les principaux emplacements de fuite. Il s'assure que les portes et fenêtres sont étanches, analyse les déperdition énergétique causée par des fuites d’air, surveille les irrégularités dans le sous-sol, dans les murs hors-terre et dans le grenier.

Choisir le bon combustible

Alors que les bûches constituent le combustible le plus traditionnel, cela ne fournit pas nécessairement le meilleur rendement. Les bûches sont faciles à se procurer, mais il n’est pas évident de les stocker de manière optimale. Corder du bois est tout un art ! Qui n'a pas vu de cordes de bois aux allures de tour de Pise menaçant de s'effondrer ! Faire sécher le bois convenablement et éviter la prolifération d’insectes requiert beaucoup de doigté.

Quant aux granulés ou pellets, ils n’occupent pas beaucoup d’espace, tout en fournissant un bon rendement. Les granulés sont du bois broyé, comprimé et séché en petits cylindres. Ils comportent de nombreux avantages :

  • Ce procédé ne nécessite pas d’additifs, qui en fait un produit bio combustible propre. Les granulés sont assemblés sans colle ni ajout d'autres produits, par un procédé de compression mécanique.
  • Les granulés sont vendus en sacs propres et faciles à entreposer.
  • Vous n’aurez aucun résidus d’écorce avec les granules, et n’aurez pas à ramasser d’éclisses pendant le transport dans votre logement.
  • Les insectes ne sont pas portés à se cacher dans les granulés de bois.
  • Certains modèles de poêles à granulés peuvent brûler des résidus de biomasse ou des grains de maïs.

La bûche écologique se situe à mi-chemin entre le recyclage et sous-production de l'industrie du bois. Il s'agit d'une solution intelligente des déchets. Sa haute performance lui confère une combustion propre, considérée sans dommage pour la planète. La bûche écologique produit moins de cendres, moins de goudrons et moins d'émission polluantes. Ce produit de combustion participe à la protection de l'environnement.

Dans tous les cas, il importe de stocker les produits de bois dans un lieu le plus sec possible, à l’abri de l’humidité et d'infiltration d'eau, peu importe la forme qu’il revêt.

Bien entretenir son installation

Bien qu'un entretien effectué efficacement engendre des économies, il s’agit avant tout d’une question de sécurité. Il importe d’effectuer un contrôle annuel d’une chaudière afin d’assurer la sécurité du système.

Qualité des granulés : Optez pour la meilleure qualité de granulés. Si vous observez une vitre noire après seulement quelques heures, cela signifie que la qualité laisse à désirer. Le « mâchefer » (une sorte de croûte de cendres) a tendance à obstruer rapidement les orifices destinés à l’air au niveau du creuset. Dans ce cas, un nettoyage quotidien est recommandé.

Aspirer les cendres : Réalisez un entretien régulier en aspirant les cendres de la chambre de combustion.

Ramonage : Effectuez un ramonage annuel. Cette tâche d’entretien est obligatoire. Cela sert à évacuer la suie accumulée dans le conduit au cours de l’année, et ainsi réduire les risques d’incendie.

Émission de polluants : Une préoccupation majeure consiste à vérifier si le dispositif émet des polluants dans un logement. Avant de procéder à l’acquisition d’un appareil, vérifiez s’il dispose du label Flamme Verte.

Recours à l'installateur : Après avoir effectué toutes ces tâches d’entretien, si des irrégularités persistent, contactez l’installateur. Votre appareil pourrait nécessiter un réglage de débit d’air comburant, de telle sorte à ce que la combustion obtienne suffisamment d’oxygène pour se dérouler dans des conditions optimales.


Poeles à bois

Chaudières Bois Granulés

Chaudières Bois