Poêle à granulés / pellets

Le poêle à pellets, aussi connu sous le nom de poêle à granulés, a le vent en poupe depuis quelques années, et il concurrence désormais le chauffage au bois bûche pour un grand nombre de ménages français. Toutefois, malgré son pouvoir d'attractivité très important, il est essentiel de savoir deux ou trois petites choses à son sujet avant de s'y convertir. Bien cerner vos besoins en matière de chauffage, aussi bien que la configuration de l'intérieur de votre logement, vous aidera à opter pour le poêle à pellet idéale. Vous aurez ainsi un système de chauffage optimal qui vous permettra de faire des économies et de réduire votre impact négatif sur l'environnement.

Lire la suite
47 produits correspondent à votre sélection.
47 produits correspondent à votre sélection.

Comment fonctionne un poêle à granulés ?

Les poêles à pellet sont des chauffages d'appoint extrêmement sophistiqués. Par rapport à la plupart des poêles standards (au fioul ou au bois par exemple), il inclut des composantes électroniques qui en font un véritable bijou de technologie. Le combustible, le pellet, est composé de petits cylindres de bois fabriqués à partir de déchets industriels compactés de façon mécanique. Ces déchets proviennent exclusivement de l'industrie du bois (de scieries notamment, mais également de sociétés de fabrication de mobilier par exemple). Comme ils sont collectés puis compactés de manière mécanique, ils ne contiennent aucun produit chimique qui pourrait éventuellement se libérer au moment de la combustion. Le pellet est donc un combustible écologique, car issu du recyclage industriel, et naturel. Il vous faudra d'abord le verser dans le réservoir du poêle prévu à cet effet. Une fois l'appareil chargé, le pellet sera envoyé petit-à-petit vers la chambre de combustion afin d'y être brûlé, grâce à un dispositif de vis sans fin. Cela permet de moduler la vitesse et la quantité de versement, et donc la puissance et la chaleur émises par votre appareil. La chaleur générée dans la chambre de diffusion sera enfin diffusée vers l'extérieur de l'appareil, et donc dans votre habitation, par l'intermédiaire d'un ventilateur. Ce processus de chauffage, somme toute relativement simple, peut se programmer et, pour certains modèles, se contrôler à distance de manière très précise avec une application pour ordinateur ou pour smartphone. Contrairement à un système de chauffage au bois bûche, par exemple, vous pouvez l'allumer un peu avant de rentrer chez vous, afin de retrouver votre maison déjà préchauffée. Vous pouvez aussi programmer la machine pour qu'elle se déclenche tous les matins, quelques minutes avant l'heure de votre réveil, pour ne pas prendre votre petit-déjeuner dans une pièce glaciale.

Comment bien choisir son poêle à pellet ?

De nombreux facteurs doivent être pris en compte avant de choisir le modèle de poêle à granulés qu'il vous faut. Tout d'abord, il convient de bien vous renseigner sur son interface électronique et sur ses capacités de programmation, qui sont indéniablement l'un des atouts majeurs de ce type d'appareils. Par exemple, si quasiment tous les modèles sont programmables, tous ne sont pas connectés et ne peuvent pas forcément se piloter à distance. C'est une fonction qui peut avoir son intérêt. En fonction du volume de la pièce à chauffer et de son coefficient d'isolation, vous devrez aussi évaluer la puissance de votre future poêle, qui se situe en général entre 6 et 14 kilowatts. De la même façon, les appareils ne sont pas tous aussi performants et n'offrent donc pas les mêmes garanties de rendement. À ce titre, le label français Flamme Verte est un bon indicateur pour savoir quels modèles proposent le meilleur rendement. Enfin, vous pourrez aussi choisir votre poêle en fonction de ses capacités de stockage de pellet, qui peut varier de 15 kilos (environ une journée continue de chauffage) jusqu'à plus de 50 kilos. Une fois que vous aurez pris en compte tous ces critères, vous devrez également choisir un modèle qui rentre dans votre budget. Aujourd’hui, un poêle à pellets coûtent entre 1200 et 6000 euros. L'installation et le raccordement de l'appareil par un technicien professionnel peut facilement faire doubler ce prix.

Pourquoi se chauffer aux granulés ?

Le pellet est un combustible moderne qui offre de nombreux avantages par rapport au bois de chauffage. Tout d'abord, il est écologique. Issu du recyclage, il permet d'éviter le gaspillage de déchets boisés rejetés par l'industrie. Beaucoup moins humide que le bois (entre 5 et 10% d'humidité en moyenne), il offre un bien meilleur rendement et sa combustion le transforme presque intégralement en énergie de chauffage. Les résidus non calorifiques comme les cendres ou la fumée sont négligeables par rapport aux ressources comme le bois ou le fioul. Votre empreinte carbone et vos rejets de CO2 dans l'atmosphère, qui contribuent directement à la pollution ambiante et au réchauffement climatique, seront considérablement atténués. En achetant du pellet à des sociétés qui le fabriquent dans votre région, vous minimiserez également la pollution issue du transport des matières premières par camion ou par cargo. Par ailleurs, le pellet offre également une grande tranquillité à son utilisateur. Très léger et vendu sous la forme de sacs faciles à transporter, il se stocke et se conserve bien mieux que le bois, tout en prenant beaucoup moins de place dans votre maison ou dans votre jardin. De plus, grâce aux fonctions de programmation, de commande à distance et d'alimentation automatique du foyer de combustion, vous n'avez pas besoin de remplir le réservoir de pellet plusieurs fois par jour, contrairement à un appareil au bois où il faut mettre des bûches à chaque flambée. Enfin, si l'investissement d’un poêle à pellet peut s'avérer conséquent sur le plan économique, c'est un investissement sur le long terme au cours duquel vous ne serez pas forcément perdant. Le faible coût du pellet, rapporté à son important rendement, en font en effet l'un des combustibles les plus économiques du marché.