Pourquoi se chauffer aux granulés ?

Le chauffage intérieur est souvent considéré comme la principale problématique énergétique d'un logement. Il constitue en général la plus grosse partie de nos dépenses. De plus, les techniques de chauffage les plus répandues rejettent malheureusement une grande quantité de CO2 dans l'environnement. À ce titre, il est donc difficile de trouver une solution de chauffage qui soit intéressante à tous points de vue. L'émergence récente du chauffage aux granulés, appelés aussi "pellets", est sans doute la solution d'avenir qui présente le meilleur compromis.

Des vertus écologiques incontestables

Le granulé est aujourd'hui considéré comme le combustible le plus écologique du marché. Il s'agit d'un petit cylindre de bois qui mesure quelques centimètres de long pour environ six millimètres de diamètre. Il est souvent exclusivement constitué de déchets récupérés dans des scieries et autres entreprises de bois, comme les sciures ou les copeaux. Le pellet est donc un produit issu du recyclage industriel, permettant de réutiliser des déchets qui seraient inutilisables et encombrants sans cette transformation en combustible. On appelle ce processus éco-responsable "la valorisation des déchets", ce qui nous donne une énergie renouvelable presque gratuite à produire et non épuisable, contrairement aux énergies fossiles comme le gaz et le fioul. Les déchets naturels, récupérés auprès des différents acteurs de l'industrie (comme les fabricants de meubles par exemple), sont regroupés et compressés afin de former les granulés. Cette compression se fait de manière purement mécanique, sans l'intervention du moindre produit chimique qui pourrait éventuellement se libérer et polluer l'atmosphère au moment de la combustion. Le chauffage aux granulés est celui qui produit le moins de fumée, et rejette donc la plus faible quantité de CO2 dans l'air ambiant. On dit qu'il est neutre en CO2, puisque la faible émission de gaz issue de la combustion est immédiatement absorbée par les arbres et les végétaux en pleine croissance. Ce cycle fermé permet au chauffage aux granulés de bénéficier d'un très faible bilan carbone. Par ailleurs, ce procédé calorifique est écologique jusque dans sa production : un pays comme la France en produit plus qu'il n'en consomme, ce qui signifie qu'il est autosuffisant vis-à-vis de ce produit et n'est pas contraint d'en importer, avec tous les inconvénients en terme de rejets de carbone que leur transport impliquerait. Enfin, la qualité et le respect écologique des granulés sont contrôlés en France et dans l'Union Européenne par différents labels, comme Flamme Verte ou encore les certifications DINplus, ENplus et NF biocombustibles.

Des économies en perspective

Au-delà de son aspect écologique incontestable, le granulé pour chauffage est un combustible beaucoup plus économique que ceux auxquels on pense traditionnellement, comme le gaz ou le fioul. La première raison, c'est la sécheresse du pellet, qui comprend moins de 10% d'humidité. Ce taux exceptionnellement bas lui permet d'atteindre un rendement de 85 à 95% selon le fabricant, ce qui signifie que sa combustion est quasiment intégrale et ne laisse que très peu de résidus (contrairement aux cendres et fumées laissées par les bûches, par exemple). En terme d'énergie calorifique, un kilo de granulés en produira 5 kilowatts par heure, contre 4 pour des bûches classiques. En terme de prix, cela correspond à environ 6 centimes d'euros par heure de chaleur. Ce prix est stable car les granulés ne sont pas indexés sur le cours du pétrole, et ne sont pas non plus soumis à la taxe carbone. Si les granulés restent cependant un peu plus chers que le bois de chauffage, il sont en revanche beaucoup moins chers que le fioul et le gaz en ce qui concerne le chauffage domestique. En l'adoptant, vous allez donc réaliser de véritables économies sur votre facture énergétique, autour de 30% selon les spécialistes. Grâce à notre calculateur en ligne, vous pouvez vous faire une idée de ce qu'il en est pour vous. Même si l'installation d'une chaudière à granulés est plus onéreuse que celle d'une chaudière standard, c'est sur le long terme que vous sentirez l'impact de ces économies. Sa durée de vie, d'environ 20 ans, vous donnera largement le temps de la rentabiliser. Par ailleurs, il faut savoir que l'installation de chaudières à granulés est vivement encouragée par l’état, et fait souvent bénéficier les ménages qui s'y osent d'un crédit d'impôt pouvant aller jusqu'à 30%. Si vous souhaitez ressentir l'intérêt économique des granulés de manière encore plus forte, vous pouvez faire installer un silo à granulés chez vous. En vous le faisant livrer en vrac (avec des quantités qui atteignent parfois plusieurs tonnes), vous paierez votre combustible moins cher que les autres utilisateurs.

Une grande simplicité d'utilisation

Si l'adoption du chauffage à granulés est donc un pari gagnant sur le plan économique, ne vous dites surtout pas que c'est une méthode réservée aux bricoleurs et aux experts des bonnes affaires. Vivement encouragée par l’état et les associations de protection de l'environnement, l'installation d'une chaudière ou d’un poêle à granulés est à la portée de tous en raison de sa simplicité d’utilisation. Ce sont le plus souvent des appareils très modernes et ergonomiques. Ainsi, vous pourrez le programmer pour qu'il s'allume quelques minutes avant votre réveil ou votre retour de travail, afin de retrouver votre logement déjà chauffé. Les appareils à granulés sont particulièrement silencieux par rapport aux poêles et chauffages classiques, ce qui leur donne la préférence des ménages qui affectionnent la tranquillité. Pour ceux qui n'ont pas la chance de disposer d'un jardin ou d'une vaste cave, il faut enfin savoir que l'espace de stockage requis pour entreposer les granulés ne dépasse par 1 mètre carré au minimum. Les sacs de granulés se transportent aussi beaucoup plus facilement que des bûches ou des bonbonnes de gaz. Enfin, sachez que vous n'aurez pas besoin de remplir votre chaudière de façon quotidienne, puisque la plupart d'entre elles disposent d'un très grand réservoir et d'un système d'alimentation automatique du foyer. Cela permet aussi d'éviter tous les problèmes d'entretien dus à l'encrassement qui sont, en général, particulièrement onéreux, comme le ramonage de votre cheminée par exemple.


Chaudières Bois Granulés

Poeles à bois

Chaudières Bois