Mobilité réduite

Quand on est soi-même une personne âgée ou une personne à mobilité réduite (couramment appelée PMR) ou qu'on en héberge une chez soi, il faut en tenir compte au moment d'aménager les différentes pièces de son habitation. En effet, il existe de nombreuses normes à connaître, et il faut adapter son espace et ses appareils en fonction de ses capacités physiques ou de son handicap. Douche à l'italienne, siège de douche, baignoire à porte, hauteur du lavabo, barre d'appui... De nombreuses installations vont contribuer à vous rendre la vie quotidienne plus facile et vous permettre de diminuer les contraintes autant que possible.

Lire la suite

Mobilité réduite - Nos produits

24 produits correspondent à votre sélection.
24 produits correspondent à votre sélection.

Espace bain

En général, on conseille à ces personnes d'opter plutôt pour une douche à l'italienne, ou pour une cabine de douche de plain-pied. Mais, si on aime ça, pourquoi se priver du plaisir de prendre un bain ? Il faut savoir qu'un tel projet est possible, mais que les normes en vigueur pour l'installation d'une baignoire au domicile d'une PMR sont nombreuses. Si on le souhaite, l'installation d'une baignoire à porte latérale facilitant l'accès est préférable. Sinon, une plage de transfert suffisamment grande doit avoir été prévue au moment de la construction. Enfin, une barre d'appui entre cette plage et la baignoire doit être présente afin d'aider la personne à se glisser dans son bain.

Espace douche

Plus accessible qu'une baignoire, la douche est souvent le choix de prédilection des personnes en situation de handicap. Attention toutefois à bien installer une douche de plain-pied, c'est-à-dire avec son receveur qui ne dépasse pas du sol. Si vous ne pouvez pas installer de douche de ce type, comme une douche à l'italienne par exemple, sachez que la taille maximale de la marche du receveur doit être de 2 centimètres. Au-delà, l'installation d'une rampe d'accès sera obligatoire. Un siège de douche à poser ou à fixer contre le mur permettra à la personne de s'asseoir confortablement et de se doucher sans effort. Le transfert sur le siège peut être facilité par une barre pour s'appuyer.

Espace lavabo

La conception d'un lavabo pour les personnes en situation de handicap respecte des dimensions très précises. Afin qu'elles puissent passer en-dessous avec leurs jambes, un espace d'au moins 70 centimètres de hauteur, 30 centimètres de profondeur et 60 centimètres de largeur doit impérativement être préservé. Ainsi, il y aura suffisamment de place pour utiliser le lavabo en position assise. L'idée principale à respecter, c'est qu'une personne en fauteuil roulant puisse s'approcher le plus près possible de la vasque ou du lavabo sans être gênée par un meuble, ou par un éventuel tuyau d'évacuation. Pour l'aider, des points d'appui sur le devant du lavabo peuvent être ajoutés. Ils aideront la personne à se tenir en face de celui-ci.

Espace toilettes

Les WC constituent l'un des espaces à aménager en priorité. Un accès au siège des toilettes peut s'envisager soit de manière latérale, soit de manière frontale. Dans les deux cas, une barre avec pied pour s'appuyer doit impérativement être accessible contre le mur adjacent à la cuvette. Idéalement, cette dernière peut être fixée à environ 50 centimètres du sol. De cette façon, elle offrira un usage optimale des toilettes à toute personne dont la mobilité est réduite. Afin de l'aider à s'asseoir sur la cuvette, la barre doit quant à elle être placée à 70 ou 80 centimètres du sol.

Espace cuisine

En ce qui concerne la cuisine, c'est l'espace à préserver entre les différents appareils d'électroménager qui est à prendre en compte en amont des travaux de construction ou d'aménagement. Une largeur d'au moins 1m50 doit en effet être laissée entre le mur et les appareils comme le lave-vaisselle ou le frigo. Cette largeur est indispensable à un passage sans encombre. Si votre pièce est trop petite pour laisser un espace aussi large, il est envisageable d'installer une paroi coulissante à la place de l'un des murs. De cette façon, une fois la paroi ouverte, la personne à mobilité réduite aura tout l'espace nécessaire pour se mouvoir en toute liberté. L'évier et le plan de travail doivent également être abaissés afin de pouvoir être utilisés sans effort superflu.