Toilettes

On ne le sait pas forcément, mais il n'existe pas qu'un seul type de WC que l'on peut faire installer chez soi. Si vous êtes en train de construire ou de rénover votre salle de bain, il peut être intéressant d'étudier les différentes possibilités qui s'offrent à vous. Ce n'est pas exclusivement une question d'originalité, et cela peut vous permettre de découvrir une nouvelle forme de confort dans votre lieu d'aisance.

Lire la suite

Toilettes - Nos produits

27 produits correspondent à votre sélection.
27 produits correspondent à votre sélection.

Quels sont les différents types de toilettes disponibles ?

Le modèle de toilettes qui est aujourd'hui le plus répandu en France est ce qu'on appelle le WC à poser. Il est présent dans la majorité des salles de bain du pays, qu'il s'agisse d'appartements, de maisons, d'établissements touristiques ou de bâtiments publics. À la fois confortable et hygiénique, il est très facile à installer, que ce soit par un artisan professionnel ou bien par un particulier un peu bricoleur. Un WC à poser se compose d'abord d'une cuvette, généralement fabriquée en porcelaine, qu'il faut fixer sur le sol. Sur la cuvette, on place le plus souvent un abattant avec une lunette, qui permettent de pouvoir la fermer et s'y asseoir dans des conditions hygiéniques optimales. À côté de la cuvette le réservoir garde l'eau nécessaire à l'évacuation des déjections présentes dans la cuvette. C'est pour cela que ces deux éléments sont reliés par la chasse d'eau, un mécanisme qui permet au réservoir de se remplir d'eau automatiquement et de s'ouvrir sur la cuvette quand il faut la nettoyer. Tout ceci forme donc ce qu'on appelle communément le WC à poser. Celui-ci est raccordé au réseau des eaux usées par une pipe d'environ 10 centimètres de diamètre. Ce tube d'évacuation peut être soit installé à l'horizontale, soit à la verticale. C'est une question d'ergonomie qui n'influence pas véritablement le fonctionnement du WC à poser, même si on observe depuis quelques années une disparition progressive du système d'évacuation vertical dans les habitations les plus modernes.

En Occident, la principale alternative aux WC à poser sont les WC suspendus. Leur principal avantage aux yeux des utilisateurs est leur aspect esthétique, n'étant pas posés sur le sol mais donnant plutôt l'impression de flotter au-dessus. En réalité, ils sont fixés sur un bâti-support, à l'intérieur duquel sont dissimulés le réservoir et l'intégralité du mécanisme d'évacuation. Parmi les avantages des WC suspendus, on peut mentionner la hauteur réglable au moment de l'installation, ce qui est très pratique si votre taille est plus petite ou plus grande que la moyenne mais aussi pour les personnes âgées ou à mobilité réduite. De plus, le fait que le réservoir ainsi que la chasse d'eau soient dissimulés dans le bâti atténue grandement les bruits de l'ouverture et du remplissage. Si vous choisissez un WC suspendu qui bénéficie de la norme NF, vous pouvez être certain de la qualité du système d'évacuation et de la longue durée de vie de tous les éléments du dispositif.

Il est aussi possible de faire installer un urinoir chez soi. On le retrouve le plus souvent dans les bâtiments publics (bars, restaurants, aéroports...). Il est très pratique dans les contextes où il y a beaucoup de monde et de passage, afin d'éviter les files d'attente. Mais comme vous pouvez seulement l'utiliser pour y uriner, vous devrez l'accompagner d'un WC classique ou d'un modèle dit "à la turque".

Les différentes technologies existantes

Le système de chasse d'eau est un dispositif complexe dont il existe plusieurs variantes. Le plus courant, parmi les WC classiques, est appelé le mécanisme gravitaire. En actionnant un bouton, l'eau stockée dans le réservoir se libère d'un seul coup en grande quantité et permet l'évacuation des déjections contenues dans la cuvette.

Il est aussi possible de trouver des chasses d'eau qui fonctionnent sous pression, vous permettant de réaliser des économies en se remplissant d'eau mais aussi d'air. L'hydrochasse libère donc de l'eau sous pression ce qui est plus efficace qu'un système classique par gravité.

Une autre alternative aux chasses d'eau classiques est le broyeur. Il est constitué d'un moteur qui peut être soit adaptable à un WC à poser ou suspendu pré-existant, soit directement intégré au WC. Toutefois, le broyeur doit impérativement être branché à une source d'électricité afin que son moteur puisse fonctionner. Ce dernier va littéralement broyer les déjections à l'aide d'une râpe et d'un couteau. L'alimentation électrique de ce type de mécanisme peut cependant devenir un problème : en cas de coupure ou de panne d'électricité, vous ne pourrez pas utiliser vos WC . De plus, le moteur à broyer est souvent particulièrement bruyant, ce qui peut être gênant dans le cas d'une famille nombreuse ou au sein d'une collectivité. Il faut donc bien réfléchir à ces problématiques avant d'opter pour ce type de toilette.

Enfin, il existe aussi l’abattant japonais qui tend à se populariser chez nous. Il s'agit, en somme, d’un abattant améliorés par plusieurs fonctionnalités qui leur donnent un aspect particulièrement luxueux. Le WC japonais est par exemple doté d'un système de jet d'eau qui vous nettoie pendant que vous êtes assis sur la cuvette, mais aussi d'une arrivée d'air pulsé pour le séchage. Certains modèles disposent même d'un support chauffant afin d'avoir un confort maximal en toute saison. Ces options supplémentaires augmentent le prix des abattants japonais, mais en font un choix haut de gamme pour les personnes qui sont prêtes à investir pour que leur salle de bain soit la plus agréable possible.