Tout savoir sur les composants de la chaudière

Une chaudière gaz, fioul ou à bois consiste en une machine assez complexe qui comporte de nombreux composants. Il importe de connaître en quoi consistent ces principaux éléments, afin d’en appréhender l’entretien. Ainsi, si votre chaudière tombe en panne, vous aurez le vocabulaire nécessaire afin d’échanger avec un professionnel chauffagiste avant de remplacer certaines pièces détachées. Voici un aperçu des différents éléments de chaudière et leur utilité.

Le corps de chauffe

Le corps de chauffe figure parmi les composants essentiels d’une chaudière, comme c’est le cas pour le brûleur. Le corps de chauffe sert à abriter la production de chaleur et la transfère au circuit chauffage. En d'autres mots, il capte l’énergie provenant de la combustion. Ce composant assure une transmission appropriée de la chaleur à l’eau faisant partie intégrante du circuit de chauffage.
Saviez-vous que dépendamment des pièces détachées et des marques, on peut parfois obtenir des garanties plus longues ? Par exemple, le corps de chauffe est souvent garanti pendant trois ans.

Le brûleur

Le brûleur est l’élément mécanique le plus important d’une chaudière gaz, chaudière à condensation, chaudière au bois/granulés, ou encore chaudière fioul. Il est constitué de plusieurs pièces qui assurent le mélange entre le combustible et l’air pour produire de la chaleur. Il chauffe l’eau avant d’en faire la diffusion dans les radiateurs.
Ce composant est notamment muni d’un injecteur de gaz en mesure de supporter de fortes chaleurs. L’injecteur sert à réguler le débit de combustible.
La majorité des brûleurs disponibles sur le marché consistent en des brûleurs pulsés. Ils comportent un ventilateur assurant à la fois l’arrivée d’air alimentant la combustion, de même que l’évacuation des fumées.
Consultez la fiche technique d’un brûleur afin d’en comprendre le fonctionnement.

Le ballon

Dans certaines chaudières, comme les chaudières mixtes notamment, on retrouve un ballon d'eau chaude. Il permet de stocker de l'eau chauffée pour votre usage quotidien (douche, vaisselle...). L'énergie calorifique générée par votre chaudière sera donc doublement utilisée, à la fois pour chauffer votre maison, mais aussi votre eau sanitaire. Au choix, le ballon peut être soit relié à l'ensemble de votre système de chauffage, soit installé de manière indépendante. De taille variable en fonction des capacités de votre chaudière, il vous permettra de réaliser des économies d'énergie.

La carte électronique

Il s'agit du véritable point névralgique de votre chaudière. La carte électronique, parfois appelée circuit imprimé, est composée de fusibles, de résistances et de transformateurs qui vont assurer la transmission des données à toutes les parties de la chaudière. La carte électronique en relie tous les éléments et les connecte entre eux par un système de transmission du courant, un peu à la manière d'un ordinateur. Plus votre chaudière à condensation est récente, plus la carte électronique y joue un rôle important. Grâce à elle, les modèles les plus perfectionnés permettent à l'utilisateur de contrôler les paramètres de chauffage avec une précision accrue. En retour, elle peut être programmée pour couper le fonctionnement de la chaudière si une anomalie est détectée.

Le bloc gaz

Le bloc gaz fonctionne dans votre chaudière à la manière d'une vanne qui autorise ou empêche la circulation du gaz. Dans les autres modèles de chaudières, il peut être remplacé par une électrovanne, de plus en plus répandue dans les nouveaux modèles. Il est impératif de bien identifier cette pièce centrale et très complexe pour le cas où vous deviez la changer. Il en existe des modèles très variés qui peuvent commencer à sérieusement dysfonctionner après plusieurs années d'utilisation.

Le circulateur

La chaudière au bois/granulés ou à condensation comprend toujours un circulateur. Il s'agit d'une pièce en forme de sphère qui, comme son nom l'indique, favorise la circulation de l'eau ou de tout autre liquide caloporteur qui officie dans votre appareil. Le circulateur a également un rôle déterminant dans la montée en pression de la tuyauterie, ce qui permet de récupérer le liquide préalablement diffusé. Parmi toutes les pièces détachées qui composent votre chaudière, le circulateur est l'une de celles qui tombe le plus fréquemment en panne. Heureusement, c'est aussi l'une des plus faciles à identifier et donc à remplacer. Vous en trouverez chez tous les fournisseurs de pièces de rechange pour chaudière.

L'évacuation des fumées

Des fumées résultent de la combustion de la chaudière gaz, chaudière fioul, ou chaudière au bois/granulés. Elles sont évacuées par l’intermédiaire d’une ventouse ou cheminée.
La principale différence entre ces deux modes d’évacuation se situe dans la prise d’air et le rejet des fumées. Chacune des deux méthodes dispose de caractéristiques et d’atouts spécifiques.
La solution la plus courante est l’évacuation en cheminée. Ce mécanisme peu compliqué consiste à utiliser l’air présent dans une pièce pour alimenter la combustion. Les fumées s’évacuent à travers le conduit de cheminée grâce à une montée des gaz chauds, propulsés en raison de différence de température avec l’air extérieur. Cette technique convient également pour une chaudière à condensation, à condition de limiter l’humidification (par des condensats, des hydrocarbures légers qui se condensent).
L’évacuation en ventouse survient généralement quand il n’y a pas de conduit de cheminée ou que celui-ci n’est pas suffisamment performant. Une ventouse horizontale évacue les fumées par un mur, alors que dans le cas d'une ventouse verticale, les fumées transitent par la toiture.

L’échangeur à plaques

Principalement utilisé dans les chaudières de grande ampleur qui chauffent, par exemple, les grands bâtiments du secteur industriel, l'échangeur à plaques permet de jongler entre plusieurs circuits calorifiques. Les fluides primaires et secondaires se retrouvent et s'échangent en son sein. L'échangeur à plaques est constitué de plaques en aluminium ou en acier inoxydable qui se chevauchent sous la forme d'alvéoles soudées entre elles. Les échanges convectifs entre vos différents fluides y sont facilités, et garantissent ainsi à votre chaudière des performances optimales.

Le vase d’expansion

Dans le circuit de chauffage de votre chaudière fioul ou autre, le vase d'expansion remplit deux fonctions. Il compense d'abord le phénomène de dilatation de l'eau pendant le processus de chauffage. Mais il garantit aussi la constance du niveau de pression de l'eau. Une fois celle-ci refroidie, la puissance de chauffage de votre chaudière ne risque donc pas d'être altérée par la dépression du système. Vous trouverez en magasin des vases expansion sous différentes formes, circulaire ou rectangulaire notamment. Elle dispose de deux entrées, une pour sa composante hydraulique et une pour le gaz (de l'azote en l’occurrence).

L’électrode

On peut trouver deux types d'électrodes dans les chaudières modernes. Certains modèles de chaudière gaz sont pourvus d'une électrode d'allumage. Elle génère un arc électrique qui enflamme le gaz stocké dans la chambre du combustion. Attention à ne pas confondre l'électrode d'allumage avec la bougie d'allumage, préférée par d'autres modèles de chaudières. L'électrode d'ionisation permet quant-à-elle de maintenir la flamme de la chaudière allumée pendant le cycle de chauffage. Autrefois, on l'appelait la veilleuse et elle comprenait un thermocouple. En général, ces deux électrodes sont vendues ensemble. Il arrive même dans certaines marques de pièces détachées que l'électrode d'allumage et l'électrode d'ionisation ne forment qu'une seule et même pièce.

Le disconnecteur

Grâce au disconnecteur, le raccordement s’effectue entre le système de chauffage et le circuit sanitaire. Il est primordial que l’eau ne circule que dans un sens. Le disconnecteur assure une circulation adéquate de l’eau, étant donné que ce composant est muni de deux clapets anti-retour. Ceux-ci sont montés en série, ce qui permet de contrôler efficacement le sens de la circulation d’eau.
Dans le cas d’un fonctionnement normal, les deux clapets situés en amont et aval demeurent tous deux ouverts, afin que l’écoulement de l’eau s’effectue à travers la chaudière. Le premier clapet sert à prévenir les fuites, alors que le second clapet joue un rôle de sécurité de l’ensemble.
Lors d’une dépression en amont ou surpression en aval, les clapets se ferment. La soupape de décharge s’ouvrira également afin que l’évacuation de l’eau ait lieu.

La soupape de sécurité

Lorsqu’il se développe un excès de pression, l’appareil maintient son intégrité grâce à la soupape de sécurité, une pièce obligatoire. Ce dispositif est également désigné en tant que soupape de sûreté.
S’il survient une augmentation anormale de la température, la soupape de sécurité s’ouvre. Cette action favorise l’échappement de l’excédent d’eau pouvant se développer au sein d’un circuit. La soupape régule la pression du fluide surcomprimé en s’assurant qu’elle ne dépasse pas les 3 bars. Cela fait en sorte que l’appareil n’explose pas. Cela permet aussi de garder tout le circuit en bon état de fonctionnement.
Quand la pression retombe, la soupape de sécurité se referme.

Les autres éléments du circuit

Une installation de chaudière peut être complétée avec d’autres éléments, tels que :

  • réserve de combustible (citerne de fioul ou gaz),
  • veilleuse d’allumage (transporte du gaz en provenance de la vanne jusqu'à la partie chaude de l'appareil),
  • thermostat (cela régule la température ambiante d’une pièce grâce à une vanne à trois voies),
  • gicleur (une pièce maîtresse de brûleur qui propulse le fioul en gouttelettes dispersées, afin de favoriser le mélange de combustion),
  • électrovanne (à fonctionnement automatique, ce composant alimente le gicleur),
  • réchauffeur de fuel (rend le fuel d’une cuve moins visqueux),
  • ventilateur (fournit l’air nécessaire au brûleur et minimise les résistances rencontrées par l’air et la flamme dans la chambre de combustion),
  • tête de combustion (comporte un embout qui sert à guider la flamme de même qu’un déflecteur qui maintient la flamme).

Ces parties forment un ensemble indissociable assurant le confort thermique.
Ces éléments requièrent l’intervention d’un plombier professionnel ou chauffagiste pour l’installation.
L’entretien régulier de votre dispositif préservera ses performances et assurera sa pérennité. Profitez d’un appareil pendant de nombreuses années en remplaçant les composants défectueux par des pièces détachées. Vérifiez toujours l’origine des pièces de rechange. En autant que possible, optez pour des pièces de rechange constructeurs. Référez-vous à l'expertise d'un professionnel pour l'entretien, le dépannage et pour vous aider à sélectionner des pièces de qualité, durables et performantes.


Pièces détachées chaudières SAV

Les informations communiquées ont pour but de vous informer sur vos équipements. Pour la sécurité des biens et des personnes, les interventions doivent être réalisées par un professionnel qualifié assurant ainsi la conservation de vos contrats et garanties.