Adoucisseur d'eau

L’installation d’un adoucisseur d’eau est un choix judicieux pour profiter d’une eau douce à la sortie de votre robinet. Comment fonctionne cet équipement ? Quelles sont les informations relatives à sa pose et son entretien ? Cet article vous apportera toutes les réponses nécessaires.

Lire la suite
33 produits correspondent à votre sélection.
33 produits correspondent à votre sélection.

Qu'est-ce qu'un adoucisseur d'eau ?

Les bienfaits apportés par une eau purifiée

Un adoucisseur d'eau est un équipement sanitaire permettant d’améliorer la qualité du liquide pour diverses utilisations.

Celui-ci permet, par exemple, d'éviter le dysfonctionnement de vos appareils électroménagers après l'obstruction des canalisations par le calcaire. En effet, sans traitement adéquate, le remplacement parfois onéreux d’un équipement justifie pleinement l’installation d’un adoucisseur. Par la même occasion, une chaudière verra sa durée de vie prolongée grâce au filtrage effectué avant l'arrivée d'eau. Les douches, bains ou lavages au lavabo laisseront une peau bien plus saine après chaque utilisation. Enfin, la consommation d’eau purifiée est un autre atout de ce système.

Les modèles manuels

L'adoucisseur d'eau manuel fonctionne depuis un réglage réalisé par l'utilisateur. De ce fait, le foyer pourra disposer d'un filtrage personnalisé et optimal en fonction d’un suivi. Néanmoins, ce type d'installations équipe de moins en moins d'habitats (contraintes liées aux paramétrages).

Les modèles automatiques

L'adoucisseur d'eau automatique garantit un fonctionnement régulé sans aucune intervention. En d'autres mots, il est inutile de surveiller le filtrage, il déclenche la régénération en fonction de votre consommation. Ce système jouit d'une popularité croissante auprès des foyers français.

Les autres modèles

Il existe d'autres types d’adoucisseurs d'eau.

Les modèles semi-automatiques, par exemple, nécessitent un contrôle de la régénération (résine).

L'adoucisseur d'eau périphérique est réservé à une utilisation intensive (produit destiné aux professionnels).

Les systèmes à capteur de dureté affichent une consommation en sodium ainsi qu'un taux de rejet de l'eau réduits. Le relâchement automatique évoque les nombreuses fonctionnalités de ce type d'installation. Toutefois, le tarif appliqué sur ce produit est supérieur aux autres solutions présentées dans cet article.

Qu'est-ce que la dureté de l'eau ?

Ce système de filtrage assure un adoucissement en fonction de la dureté de l'eau. Également appelé TH (Titre Hydrotimétrique), ce terme désigne la charge minérale contenue dans le liquide. Cette référence est mesurée en degrés français (°F) afin de cerner ou non la nécessité de traiter l’eau d’un habitat. Deux principaux types de dépôts influent sur cette dureté.

Le calcaire

Le chargement de l’eau en calcaire est un procédé naturel (depuis les nappes phréatiques souterraines). Ces roches sédimentaires sont constituées d’oligo-éléments (dont le phosphore et le carbonate de calcium et de magnésium).

Certains internautes prétendent que l’eau du robinet consommée peut être nocive pour la santé. Pourtant, le calcium et le magnésium présents dans le calcaire sont des apports profitables pour le corps. En moyenne, un titre hydrotimétrique mesuré à 1°F équivaut à 2,4 mg de magnésium et 4 mg de calcium par litre.

Le tartre

Le tartre est provoqué par le passage de l’eau. Sous l’effet de la chaleur, un dépôt se forme d’ions (sels minéraux venant du calcaire). Lorsqu'il se présente dans une canalisation ou dans un appareil électroménager, une détérioration progressive empêche le bon fonctionnement des équipements. Une prévention anti-tartre est donc recommandée pour éviter des frais supplémentaires d’entretiens (ou de remplacements).

Les différences entre l’adoucisseur d'eau à sel et sans sel

Les adoucisseurs à résine

Les systèmes de filtrage à résine fonctionnent depuis un capteur d'ions. Une transformation du calcium et du magnésium présents dans le calcaire se finalise sous forme de sodium. Suite à cela, un traitement supplémentaire depuis un bypass mélange l'eau obtenu avec une quantité adéquate de liquide non-traité. Cette régulation permet d'obtenir une dureté optimale.

Si ce type d'équipement est économique à l'achat, l'apport de sel peut être contraignant lors d'un régime alimentaire ou pour préparer les repas d'un nouveau-né. Une astuce consiste à faire chauffer l'eau adoucie depuis un système à résine pour réduire la charge en sodium.

Ce type d'adoucisseur d'eau nécessite une régénération périodique :

  • Le retrait des impuretés de la résine (détassage)
  • L'injection de chlorure de sodium (saumure)
  • L'élimination des excès de chlorure (rinçage)
  • Le retour de l'eau vers le bac à sel

Les adoucisseurs au CO2

Les adoucisseurs au CO2 sont illégitimement moins populaires auprès des foyers français. Si l'équipement se veut plus onéreux qu'une installation à résine, celui-ci n'impose aucun entretien ou régénération. De plus, l'absence de sel est ici un atout majeur.

En pratique, cet adoucisseur d'eau injecte du CO2 au débit. Ce traitement transforme le calcaire en bicarbonates solubles dans l'eau.

Installation et entretien de l'adoucisseur d'eau

L'installation d'un adoucisseur d'eau et son entretien périodique doivent être réalisés par un professionnel. Ces procédés sont essentiels pour garantir une utilisation optimale et une durée de vie accrue de votre installation sanitaire.

Le changement du filtre (tous les six mois) est une étape essentielle. Placé en amont de l’adoucisseur, celui-ci protège votre système de filtrage en réduisant efficacement le nombre de particules indésirables. Enfin, la désinfection et le nettoyage de l'équipement ne doivent pas être négligés. Une vérification du TH depuis un test hydrotimétrique vous donnera plus d'informations sur la nécessité d'un entretien.

En conclusion

Les adoucisseurs d'eau (à résine ou au CO2) présentent des avantages considérables. Le choix de votre équipement sera réalisé en fonction de votre budget et de vos attentes.