Comment isoler un conduit de cheminée ?

Vous venez de vous installer dans une maison pourvue d'un système de chauffage au bois avec cheminée, mais vous ne savez pas comment l'entretenir ? Aucun problème : en apprenant quelques gestes simples et en investissant dans du matériel de qualité, vous allez pouvoir prendre soin de votre cheminée, et ainsi optimiser son rendement tout en minimisant les risques pour vous et pour vos proches. Dans cette optique, il est essentiel de vous renseigner en premier lieu sur l'isolation du conduit de fumées. Un conduit de cheminée isolé vous permettra de faire des économies tout en augmentant votre confort.

Pour quelles raisons est-il recommandé de faire isoler son conduit ?

Que vous soyez en train de construire une maison avec une cheminée ou que vous entrepreniez de rénover une cheminée existante, son isolation doit être au cœur de vos préoccupations. Les cheminées mal isolées sont responsables d'une déperdition de chaleur non négligeable lors du chauffage. Les fumées passent en effet au travers de certains types de matériaux, ou bien d'isolants usés par le temps. Ce phénomène de calorifugeage, ou perte de chaleur, peut être également dû à un mauvais tirage. Une isolation lacunaire de votre conduit de fumées ne permettra pas à vos bûches de chauffage de subir une combustion complète, laissant donc dans votre cheminée de nombreux déchets cendreux. Mais le plus dangereux, c'est que ce processus aboutit généralement à une libération et à une condensation excessives de la vapeur d'eau présente dans le bois de chauffage. Ce qu'on appelle du bistre, une matière semblable à la suie, se forme alors en grande quantité sur les parois de votre conduit. Le bistre, composé de goudrons coagulés et agglomérés, est une substance hautement inflammable. Il est responsable de nombreux accidents domestiques en France, qu'il s'agisse de départs d'incendie à l'intérieur du conduit de la cheminée, ou encore de la libération de fumées toxiques (comme le monoxyde de carbone) qui peuvent parfois s'infiltrer dans la maison par les parois du conduit mal isolé. Disposer d'un conduit de cheminée isolé correctement est donc à la fois une garantie de bien-être, mais aussi un véritable enjeu de sécurité. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'une norme a été mise en place à l'échelle nationale, le DTU 24.1, que tous les artisans professionnels doivent impérativement respecter. Ce document a été émis par le CSTB, le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment.

Comment s'y prendre pour l'isolation d'un conduit de cheminée ?

Il existe deux situations distinctes lors desquelles il faut penser à l'isolation de son tubage de cheminée. C'est d'abord le cas si vous êtes en train de construire un nouveau logement. Dans cette situation, il est vivement conseillé d'installer un conduit de cheminée isolé directement. On utilise généralement un boisseau isolé. Mais on peut aussi avoir recours à un conduit métallique à double paroi, réputé pour sa grande capacité d'isolation. C'est la méthode la plus courante et la plus efficace afin de ne pas avoir à déplorer les inconvénients et les risques d'un mauvais isolement. De plus, vous profiterez ensuite d'un tirage optimal et d'un meilleur rendement de votre bois de chauffage. En revanche, si votre situation est celle d'une rénovation de maison ou de cheminée, vous n'allez pas forcément pouvoir faire installer un boisseau isolé ou un conduit métallique à double paroi. Dans ce cas précis, la meilleure solution peut être de poser des matériaux isolants résistants à la chaleur à l'intérieur du tubage. La laine minérale, dite laine de roche, ou la laine de céramique sont alors les isolants les plus efficaces. Ces matières sont déjà présentes dans les conduits rigides isolés, entre leurs deux parois. Il est donc inutile d'en rajouter. On considère qu'il faut toujours respecter une distance minimale de sécurité de 8 centimètres entre le côté extérieur de la paroi du conduit de fumées et le matériau combustible le plus proche. Cette norme permet d'éviter les accidents. Quel que soit le cas de figure dans lequel vous vous trouverez au moment de penser l'isolation de votre cheminée, sachez qu'il est recommandé de contacter un artisan ou une entreprise spécialisée pour l'installation. Vous aurez à payer des frais supplémentaires, mais les risques encourus en cas de mauvaise installation sont redoutables. Vous vous assurerez ainsi d'avoir un chauffage optimisé et des rejets de fumées minimes. N'oubliez pas que ces fumées, si elles peuvent être dangereuses pour vous en cas d'accident, sont également un poison quotidien pour l'environnement. Il convient donc de les réduire autant que possible.

Poujoulat, une marque de référence à votre service

Basée à Niort dans les Deux-Sèvres, Cheminées Poujoulat est une société qui compte plus de 1500 employés à travers une trentaine de pays dans le monde. Leader européen des conduits de cheminée, la société est particulièrement appréciée de ses clients pour son engagement écologique et ses produits respectueux de l'environnement. En 2014, elle avait été récompensée par le Trophée de la Responsabilité Sociale et Environnementale. Therminox est l'un de ses produits phares, à savoir un conduit de fumée isolé double paroi polycombustible. Quel que soit la configuration de votre cheminée ou de votre chaudière, quel que soit le type de combustible que vous utilisez (bois, granulés ou pellet, gaz, fioul...), le conduit isolé Therminox vous permettra d'évacuer vos fumées en toute sécurité. Sa double paroi offre une isolation optimale, à l'intérieur ou à l'extérieur de votre maison. Le rendement de votre chauffage sera poussé à son paroxysme, sans jamais mettre en péril votre sécurité. Par ailleurs, les exigences esthétiques de la société conduisent les fabricants à mettre l'accent sur la finition des conduits Therminox. Ainsi, qu'ils soient peints, en inox brillant ou en cuivre, ils s'adapteront parfaitement à l'architecture de votre maison et à la charte architecturale de votre région de résidence. Il dispose aussi du Céric Label, une certification qui garantit une adéquation du produit avec des critères écologiques supérieurs aux niveaux imposés par les réglementations française et européenne actuellement en vigueur.